Déraillement à Bâle: l´enquête sera longue

Déraillement à Bâle: l´enquête sera longue

Les autorités en charge de l'enquête suite à l'incident survenu en gare de Bâle ont indiqué que le rapport final ne sera pas disponible avant l'été 2018.

 

L'enquête sur le déraillement d'un ICE mercredi passé en gare de Bâle sera longue: les autorités tablent sur des examens de plusieurs mois. Trois wagons avaient déraillé, ne causant pas de blessés, mais bloquant le trafic ferroviaire pendant plusieurs jours.

Les enquêteurs ont déjà pu écarter des causes manifestes, tel que l'oubli d'une cale d'arrêt. L'enquête prendra des mois avant d'établir les causes exactes de l'incident, a indiqué lundi Christoph Kupper du Service suisse d'enquête de sécurité (SESE). Le rapport final n'est pas attendu avant l'été 2018.

Selon M. Kupper, la situation à Bâle est similaire au déraillement en gare de Lucerne, survenu en mars. Là aussi, l'enquête n'avait pas pu établir de causes manifestes. Elle n'est d'ailleurs toujours pas bouclée.

 

Déraillement en milieu de convoi

 

L'incident bâlois sort de l'ordinaire, car le déraillement a eu lieu alors que le train était encore en mouvement. En outre, il a concerné des wagons en milieu de convoi, et non pas en tête du train.

Les wagons accidentés se trouvent toujours à Bâle: ils seront minutieusement examinés. Des mesures seront prises, notamment des roues et des boggies, afin de construire des modèles de calcul.

Le SESE a contacté des experts allemands, qui se sont rendus à Bâle. En mai dernier, un train ICE a déraillé à Dortmund dans des conditions similaires.

Vers 17h00 mercredi , un train ICE de la Deutsche Bahn arrivant de Hambourg avait déraillé à la gare de Bâle. L'incident n'avait pas fait de blessés. Les 500 passagers avaient pu quitter le convoi par les wagons de tête qui étaient déjà à hauteur du quai.

Le trafic est resté perturbé en gare de Bâle de mercredi au samedi, lorsque les trains ont pu à nouveau circuler normalement.

 

 

Source: 20 Minutes